Ambassade de la République de Slovénie de Paris /UNESCO /UNESCO et la Slovenie /

UNESCO et la Slovenie

L'Organisation est constituée de 195 pays membres et 9 membres associés.  La Slovénie l'a rejointe le 27 mai 1992 après avoir accéder à son indépendance. Elle fait partie du 2ème groupe électoral et pour ce qui est des contenus et des programmes, dans la région Europe et Amérique du Nord. La Slovénie est Etat-partie de toutes les conventions de l'UNESCO.

En mettant en œuvre les missions et les priorités de l’UNESCO, la Slovénie contribue à réaliser les objectifs de l’Organisation des Nations Unies au niveau mondial et en tant que membre impliqué dans la planification et la gestion de l’activité de l’organisation. Le fonctionnement de l’UNESCO et la participation des États au sein de cette organisation repose sur le principe de la solidarité intellectuelle et morale, qui engage les pays développés, en particulier avec la mise en œuvre de projets d’aide à des groupes spécifiques des pays contribuant à l’amélioration de la situation et compétence pour leur fonctionnement. La participation aux programmes et aux activités de l’UNESCO augmente également le volume et la qualité de la coopération internationale, ce qui donne de nouvelles informations,  connaissances et expérience.

Patrimoine mondial

Sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, dans le domaine du patrimoine culturel, la Slovénie a deux biens inscrits : les palafittes des Marais de Ljubljana dans le cadre de l'inscription transnationale Sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes (2011, six pays) et le Patrimoine du mercure à Idrija, de pair avec Almadén en Espagne (2012).
Dans le domaine du patrimoine naturel, la Slovénie a également deux sites inscrits : Les grottes de Škocjan (depuis 1986) et les Forêts primaires et anciennes de hêtres des Carpates et d'autres régions d'Europe, dans le cadre de la nomination sérielle englobant 11 pays (2017).
Sur la liste indicative, la Slovénie a posé trois candidatures pour les inscriptions au Patrimoine mondial, actuellement en phase des préparatifs. Ce sont : L'œuvre intemporelle et humaniste de l'architecte Jože Plečnik, Le  Karst classique et Les chemins de la Paix – patrimoine de la Première Guerre mondiale.

Patrimoine culturel immatériel

Sur la Liste UNESCO du Patrimoine culturel immatériel la Slovénie a fait inscrire deux éléments : La représentation de la Passion à Škofja Loka et La tournée de maison en maison des Kurenti.

Programme »Memory of the World «

Ce programme a été fondé en 1992 pour se consacrer à la reconnaissance et à la conservation du patrimoine documentaire, écrit et bibliographique. Un trésor slovène figure sur la liste de Memory of the World, c'est le Codex Suprasliensis, conservé à la Bibliothèque nationale et universitaire de Ljubljana, de pair avec des parties du codex qui se trouvent en Russie et en Pologne.
Les discussions d'experts sont en cours sur l'opportunité d'inscrire sur cette liste les Monuments de Freising – Brižinske spomenike, le texte le plus ancien connu écrit en langue slovène, qui est en même temps la plus ancienne inscription en écriture latine de toutes les langues slaves.

Liste des zones humides  (Convention Ramsar)

La Slovénie a actuellement 3 sites inscrits sur la Liste des zones humides d’importance internationale (Sites Ramsar), ayant une superficie totale de 8,205 hectares. Ce sont le Lac de Cerknica avec environs incluant la Grotte de Križna et la vallée de Rakov Škocjan, les Salines de Sečovlje et les Grottes de Škocjan, ces dernières étant également la plus vaste zone humide souterraine dans le monde.

Réserves de biosphères MAB (programme Man and Biosphere)

Le programme MAB est un réseau mondial des réserves de biosphère qui contribuent à un développement durable, qui repose sur l’utilisation raisonnée des ressources naturelles et la conservation de la biodiversité. Les zones classées MAB harmonisent l’interaction entre l'homme et la nature et permettent des progrès scientifiques et la préservation des savoirs traditionnels. La liste entière compte maintenant 686 réserves de biosphère.
La Slovénie compte 4 réserves de biosphère, la Mura, inscrite en 2018, les Alpes Juliennes, gérée par le Parc national de Triglav, le Karst, gérée par le Parc des Grottes de Skocjan et le Kozjansko–Obsotelje, géré par le Parc Kozjanski. 

A l'avenir, la réserve de Mura fera partie d'une zone transnationale plus large Mura-Drave-Danube, prévue par l'accord entre 5 pays et qui englobera les régions sur les territoires de l'Autriche, de la Slovénie, de la Croatie, de la Hongrie et de la Serbie le long des fleuves de la Mura, du Drave et du Danube.

Les géoparcs  (Global Geoparks Network)

Le réseau des géoparcs de l'UNESCO réunit sur une liste spéciale des sites possédant  des caractéristiques géologiques exceptionnelles et dans lequel une attention particulière est consacrée à la conservation et aménagement paysager et l’exploration des valeurs géologiques dans le contexte du développement durable. En Slovénie, nous avons actuellement deux géoparcs, activement impliqués dans le réseau européen et mondial : le Karavanke / Karawanken géoparc, un bien transnational qui englobe la zone située entre Mežica et le Mont Peca et enjambe la frontière autrichienne, et le géoparc de Idrija. Il existe une initiative de fonder un géoparc sur le Karst.