Ambassade de la République de Slovénie de Paris /Actualités /
26.10.2020  

À compter du 26 octobre, la France passe sur la liste rouge ainsi que 5 territoires d'Outre-mer

A partir du 26 octobre 2020, le Gouvernement de la République de Slovénie a placé la France et 5 territoires d'Outre-mer (Guadeloupe, La Réunion, Guyane française, Saint-Martin et Martinique) sur sa liste Covid-19 rouge.

Le placement sur la liste rouge signifie que tous les passagers (indépendamment de leur nationalité ou de leur résidence), provenant de la France seront soumis à une quarantaine de 10 jours à leur arrivée en Slovénie, SAUF, s'ils présentent le test de dépistage de la Covid-19 négatif de moins de 48 heures, qui a été effectué dans un État membre de l'UE, un État membre de l'Espace Schengen ou en Slovénie ou s'ils peuvent être considérés comme des exemptions (voir ci-dessous).

Dix-sept exceptions ont été définies, permettant l'entrée en Slovénie sans mesure de quarantaine et sans un test de dépistage négatif en provenant d'un pays placé sur la liste rouge. L'entrée est autorisée dans les cas suivants :

  1. Travailleur frontalier journalier titulaire d'un contrat de travail dans l'un des États membres de l'UE ou de l'Espace Schengen, et qui est en possession des justificatifs ou d'une déclaration signée prouvant son statut de travailleur frontalier journalier ;
  2. Travailleur détaché dans le secteur du transport international, à condition de pouvoir justifier de son statut en présentant le "Certificat pour les travailleurs dans le secteur des transports internationaux" figurant à l'annexe 3 de la Communication de la Commission et relatif à la mise en œuvre des Voies vertes dans le cadre des lignes directrices concernant les mesures de gestion des frontières pour la protection de la santé et pour assurer la disponibilité des biens et services essentiels (Journal Officiel numéro 96 du 24 mars 2020, page 1), ou de tout autre document adéquat justifiant que la personne a été envoyée en mission par l'employeur ;
  3. Personne qui effectue le transport de marchandises à destination de Slovénie ou en provenance de la Slovénie ou le transport de marchandises en transit; à condition de quitter la République de Slovénie dans les 12 heures suivant l'entrée ;
  4. Personne qui voyage en transit* à condition de quitter la République de Slovénie dans les 12 heures suivant l'entrée ;
  5. Personne titulaire d'un passeport diplomatique ;
  6. Membre d'une délégation officielle qui se rend en Slovénie avec une attestation ou sur invitation officielle d'un organe compétent, ou membre d'une délégation officielle de la République de Slovénie de retour de l'étranger ;
  7. Membre d'un organe de sécurité étranger (membre de police ou professionnel de la justice), qui se rend en Slovénie en mission et qui quitte la Slovénie le plutôt possible une fois la mission effectuée ;
  8. Membre des forces armées slovènes, de la police ou employé d'un organisme public revenant d'une mission à l'étranger (il doit effectuer  le test de dépistage de la Covid-19 à son arrivée en Slovénie) ;
  9. Personne qui franchit la frontière (quotidiennement ou occasionnellement) en raison de sa participation à des études ou à des recherches scientifiques en République de Slovénie ou à l'étranger (les justificatifs sont nécessaires), ainsi que ses parents ou d'autres personnes qu'elle transporte, à condition qu'ils quittent la Slovénie dans les 24 heures suivant l'entrée ;
  10. Personne qui franchit la frontière pour des affaires personnelles ou professionnelles urgentes* (présentation d'un justificatif est nécessaire) et qui passe la frontière au plus tard dans les 48 heures suivant l'entrée (valable aussi pour les membres proches* de sa famille s'ils voyagent avec elle) ;
  11. Personne qui a été a été transportée en République de Slovénie en ambulance ou par un véhicule sanitaire, ainsi que le personnel médical accompagnant qui se trouve dans ce véhicule ;
  12. Personne justifiant d'un examen médical ou d'une intervention* prévus dans un pays de l'UE ou de l'Espace Schengen et qui quitte la Slovénie après l'examen ou l'opération ou dès que son état de sante le lui permet (ensemble avec son accompagnateur si son état de santé a exigé l'accompagnement) ;
  13. Copropriétaire ou locataire de terrains de part et d'autre de la frontière qui traverse la frontière pour exercer une activité agricole (valable aussi pour les membres proches de sa famille) ;
  14. Citoyen slovène ou étranger résidant en Slovénie qui est propriétaire d’un bien immobilier ou d’un bateau dans un pays voisin et qui a, sur la base d’un contrat de location ou d’achat, le droit d’utiliser le bien immobilier, le bateau, la parcelle ou camping dans le pays voisin. Un déplacement de moins de 48 heures est autorisé avec présentation de justificatif adéquat lors du retour en Slovénie (valable aussi pour les membres proches de sa famille) ;
  15. Personne assistant un citoyen slovène ou étranger résidant en Slovénie propriétaire/locataire d’un terrain agricole dans un pays voisin pour les vendanges ou cueillettes saisonnières de produits agricoles en présentant un justificatif adéquat et qui reviennent en Slovénie dans le 24 heures après avoir quitté le territoire ;
  16. Personne qui franchit la frontière pour des raisons familiales afin de rester en contact avec des membres de sa famille proche et qui quitte la Slovénie dans les 72 heures après l'entrée ; 
  17. Personne de moins de 14 ans qui franchit la frontière avec un membre de sa famille proche à condition que ce dernier présente un test de dépistage de la COVID-19 négatif.

*Le transit signifie qu'une personne doit quitter la Slovénie dans les douze heures suivant l'entrée et doit effectuer le trajet sans s'arrêter ou quitter l'itinéraire de transit inutilement. Le transit pendant le couvre-feu est autorisé. Les passagers peuvent effectuer des tâches urgentes sur le chemin, comme se ravitailler en carburant ou satisfaire les besoins physiologiques mais ne sont pas autorisés à passer la nuit en Slovénie. Une personne en transit doit avoir un document de voyage en cours de validité (y compris un visa ou un permis de séjour s'il est requis) ainsi qu'un justificatif relatif au motif et à la destination de son voyage (à partir du  14 juillet ce sont seulement les non-résidents dans les pays membres de l'Union européenne qui doivent présenter ces justificatifs,  un document de voyage valide est suffisant pour les résidents dans les pays membres de l'UE). Au cas où il y aurait la supposition qu'en raison des mesures un voyageur  en transit ne pourra pas accéder au pays voisin, il n'est pas autorisé à'entrer en Slovénie.

*Sont considérés comme membres de la famille proche: l'époux, le concubin, le partenaire pacsé ou non pacsé ainsi que  l'ex conjoint et le partenaire divorcé ou séparé qui reçoit une pension alimentaire par décision de justice, et leurs parents, l'enfant légitime ou illégitime, l'enfant adopté et l'enfant qui est en vertu d'une décision de l'autorité compétente placé dans une famille d'accueil aux fins d'adoption.

*Les examens médicaux et opérations urgents sont considérés comme tels si l'omission ou l'arrêt du traitement pouvait entraîner une détérioration de l'état de santé (par exemple la chimiothérapie, les diagnostics spéciaux, les services de soins de santé tertiaires). Les examens et les opérations d'urgence  ne comportent pas les services qui peuvent être effectués dans le pays d'origine ou sont des examens spécialisés de routine (p.e. premiers examens en gynécologie, ophtalmologie, dermatologie, etc.) et des examens préventifs.

*Les justificatifs adéquats permettant de justifier des affaires urgentes, visées au point 10 comprennent, par exemple, les décisions de justice ou d'autres actes similaires par lesquels une personne exerce le droit d'avoir des contacts avec des enfants.

Les personnes auxquelles une organisation internationale a délivré un titre de voyage de type laissez-passer et une invitation ou un certificat délivré par un organisme d'État de la République de Slovénie et prouvant le but officiel de leur visite en Slovénie sont traitées de la même manière que les titulaires de passeports diplomatiques.