Ambassade de la République de Slovénie de Paris /Actualités /
16.06.2020  

La Slovénie parmi les pays qui lancent le Partenariat Mondial pour l'Intelligence artificielle

Paris, le 15 juin 2020 - Le Partenariat Mondial pour l'Intelligence artificielle est une initiative internationale et multipartite pour encourager et guider le développement et l'utilisation de l'IA, qui favorisera l’innovation et la croissance économique, tout en respectant la primauté de l'humain, l'inclusion et la diversité. Pour atteindre cet objectif, les pays membres s’efforceront à combler le fossé entre la théorie et la pratique en soutenant la recherche de pointe et des activités de mise en application concrète liées aux priorités de l'’intelligence artificielle.

En collaboration avec les partenaires et des organisations internationales, le Partenariat mondial rassemblera des experts issus de l'industrie, de la société civile, des gouvernements et des milieux académiques. Ces experts se réuniront au sein d'un Groupe de travail axé sur quatre thèmes : 1) utilisation responsable de l'IA ; 2) la gouvernance des données ; 3) l'avenir du travail ; et 4) l'innovation et la commercialisation. A court terme, les experts participants se pencheront aussi sur les meilleures solutions pour soigner le Covid-19. Le groupe de travail comptera 9 experts slovènes de l'IA.

Le Secrétariat du PMIA sera hébergé par l'OCDE à Paris et il y aura deux centres d'expertise, l'un à Montréal et l'autre à Paris. Ces centres fourniront un soutien administratif et un soutien à la recherche au titre des projets pratiques menés ou évalués par les experts du Groupes de travail issus de différents secteurs ou disciplines. Les centres organiseront aussi les séances plénières annuelles du groupe d'experts multipartite du Partenariat, dont la première au Canada en décembre 2020.

Les membres fondateurs sont : l'Allemagne, l'Australie, le Canada, la France, l'Inde, l'Italie, le Japon, le Mexique, la Nouvelle Zélande, la République de Corée, le Royaume Uni, Singapour, la Slovénie et l'Union Européenne. Les pays membres s'engagent à développer l'Intelligence artificielle d'une manière responsable, centrée sur l'humain et en accord avec les droits de l'homme, les libertés fondamentales et les valeurs démocratiques.