Ambassade de la République de Slovénie de Paris /Actualités /
01.02.2019  

Invitation : Célébration du jour Preseren, la Fête de la culture slovène

En Slovénie, nous célébrons depuis 1945, le 8 février le jour Preseren, la Fête de la culture, depuis 1991 également férié. La date a été choisie en mémoire du plus grand poète slovène France PREŠEREN et c'est l’occasion de réfléchir sur l’importance de la culture et des arts. Les deux ont largement contribué à la conservation de la langue et de l’identité slovènes.

La communauté de la Mission catholique slovène, sous le haut patronage de l’Ambassade de de Slovénie, invite à la « Journée Prešeren » ce dimanche, 10 février 2019 à 12h à la Maison slovène à Châtillon. Au programme : musique et poésie par Lilijana Novak, Rahel Coquema, Ano Stegu Vičič et Tončka Šimc. Son Exc. M Andrej Slapničar, Ambassadeur de Slovénie en France, saluera les participants. Le Trio slovène assurera l'ambiance festive.

Cordialement bienvenus !

France Prešeren 1800 – 1849

Il est né en 1800 dans une famille de solides paysans de Gorenjska. Enfant brillant, il était promis à la prêtrise, seule possibilité d’ascension sociale. Premier acte de révolte, il refuse de devenir prêtre, et une fois arrivé à Vienne, il s’inscrit au droit. Plus tard, du fait de sa liberté d’esprit, pas du tout appréciée sous le tyrannique Metternich, il n’a jamais été autorisé à ouvrir son cabinet d’avocat.

Ce qui a entraîné d’autres malheurs pour lui, par exemple de ne pas pouvoir épouser la femme qu’il aimait, faute de statut social. La femme qu’il aimait, c’était Julia Primic. Il l’a rencontrée à l’âge de 33 ans à la sortie de la messe de Pâque et il en est tombé follement amoureux. Comme elle lui était inaccessible, c’en est devenu une passion obsessive à la mode des poètes romantiques et elle lui inspiré les vers les plus sublimes qu’on puisse imaginer. C’est en son honneur qu’il a composé la Guirlande des Sonnets, un cycle de 14 sonnets reliés entre eux par le premier et le dernier vers, avec un acrostiche en Magistrale!

C’était un spécialiste de formes poétiques recherchées, balades, romances, gazelles etc., un poète au talent hors du commun. Sa manière artistique de manier la langue maternelle a eu pour conséquence de donner confiance aux Slovènes, cela a contribué à améliorer son image de soi. De ce fait Preseren est devenu une sorte de symbole national. Ses visions politiques, extrêmement modernes pour l’époque, sont toujours en vigueur, pour preuve la strophe sur la coexistence pacifique du Toast, qui est devenue l’hymne national :

Vivent tous les peuples qui aspirent à voir le jour

où le soleil dansant sa ronde la querelle sera chassée du monde

Ou tout citoyen sera libre enfin- en paix avec tous les voisins !