Ambassade de la République de Slovénie de Paris /Actualités /
10.11.2018  

A la veille des commémorations du 11 novembre à Paris et du Forum de Paris sur la paix

Extrait du message du président de la République de Slovénie Borut Pahor lors de la cérémonie du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale en Slovénie et à la veille des commémorations du 11 novembre à Paris et du Forum de Paris sur la paix:

"La fin de la Première Guerre mondiale sonnait la fin de l'une des tragédies les plus insensées de l'histoire de l'humanité, alimentée par une approche politique déraisonnable, incompétente et étriquée.

La tragédie vécue par des millions d’âmes humaines fut et est encore aujourd'hui d’autant plus grande, douloureuse et violente, que la Première Guerre mondiale était une totale absurdité et surtout, elle n’était pas inévitable.

C'est un message important et un avertissement pour le monde actuel. Le monde n'est jamais poussé à entrer en guerre. C'est une mauvaise appréciation et une décision irresponsable qui y conduisent.

Les guerres, en particulier les guerres mondiales, ne sont pas un état naturel représentatif de la société humaine. C'est l'homme qui décide des guerres et de la paix.

Dans tous les évènements historiques, il y a toujours la possibilité de choisir entre la guerre et la paix, quand il reste encore du temps et des opportunités.

D'où notre conviction qu'une paix durable est possible.

De là, notre plus noble mission est de la protéger et de la renforcer. En ce sens, notre responsabilité commune pour la paix est ultime.

Acceptons aujourd'hui et comprenons le privilège de la paix dont nous bénéficions.
Nous pourrons la préserver et la renforcer uniquement grâce à la bienveillance mutuelle, la compréhension, le respect, l'attention, la considération, la solidarité, la bravoure et le rejet de toute forme de haine.

Plus nous sommes connectés les uns aux autres, à l'intérieur des nations et entre elles, plus il est probable que la paix soit durable.

Une cérémonie de clôture du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale aura lieu à Paris ce dimanche en présence de l'ensemble de la communauté internationale. De nombreux dirigeants rendront hommage aux victimes de la guerre et s’engageront dans une aspiration commune à la paix.

Nous maintenons une aspiration ardente à la paix. Cette aspiration à la paix et à ses préoccupations est à la fois notre droit et notre devoir le plus grand.

Que la guerre serve d'avertissement, tout en contemplant et cultivant la beauté de la paix."


Borut Pahor
président de la République de Slovénie